Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Week-end (2012) Andrew Haigh

par Neil 3 Mars 2012, 06:47 2010's

Fiche technique
Film britannique
Date de sortie : 28 mars 2012
Genre : liaison fugace
Durée : 1h33
Scénario : Andrew Haigh
Image : Ula Pontikos
Musique : James Barker
Avec Tom Cullen (Russell), Chris New (Glen), Jonathan Race (Jamie), Loreto Murray (Cathy), Laura Freeman (Jill), Jonathan B. Wright (Johnny)…


Synopsis : Un vendredi soir, après une soirée arrosée chez ses amis, Russell décide de sortir dans un club gay. Juste avant la fermeture il rencontre Glen et finit par rentrer avec lui. Mais ce qu’il avait pensé n’être qu’une aventure d’un soir va finalement se transformer en toute autre chose.

Mon avis : Brève rencontre malgré tout marquante

Si Week-end est le deuxième film d’Andrew Haigh, on n’a pas beaucoup entendu parler de son réalisateur en France. Né en 1973 dans la ville de Harrogate, au nord de Leeds, ce britannique a débuté sa carrière au cinéma en tant que monteur, notamment avec Ridley Scott. Il réalise quelques court métrages puis son premier film sort sur les écrans de son pays natal en 2009. On peut trouver Greek Pete en DVD (visiblement en import), qui retranscrit un an de la vie d’un escort boy. Remarqué, le film fait le buzz et permet à son metteur en scène de réaliser son deuxième film, lui-même sélectionné dans plusieurs festivals et qui y reçoit quelques prix.

Ce vendredi soir, Russell se prépare pour aller dîner chez son ami Jamie, qui organise une petite fête. Il socialise un peu mais ne reste pas trop tard. Il se décide sur le chemin de retour pour aller prendre un verre dans un bar gay, où il boit quelques verres et se lâche un peu. Aux toilettes il croise un homme qu’il trouve séduisant et ils flashent très vite l’un sur l’autre. Il l’emmène chez lui et ils passent la nuit ensemble. Au petit matin, Glen est toujours là et Russell lui prépare un café. Ils bavardent un peu et partagent leurs sentiments sur la nuit qu’ils viennent de passer ensemble.

C’est dans une veine assez naturaliste que Week-end nous dépeint la relation de deux jours que vivent les deux protagonistes. Avec une caméra hésitante et des cadres pas toujours bien trouvés (ce qui peut irriter parfois), le film adopte un ton quasi documentaire et nous offre plutôt une tranche de vie qu’une romance flamboyante. On suit l’évolution des sentiments que partagent Russell et Glen et les étapes qu’ils franchissent peu à peu dans ce cadre limité. C’est comme un concentré de la vie de couple qui nous est présenté, et le principe a son charme.

Aux premières découvertes à tâtons de la vie de l’autre succèdent les premières déceptions, les discussions polémiques et les premières engueulades. Tout ça filmé d’une manière très simple, histoire de nous faire comprendre que cette relation est bien une liaison comme une autre. Parce que dans Week-end, Andrew Haigh insiste bien sur le caractère homosexuel du couple que l’on voit évoluer. Ils se rencontrent dans une boite gay (et même dans les toilettes, c’est dire si on frôle le cliché), et leurs discussions reviennent souvent sur leurs expériences personnelles.

Ils sont progressivement amenés à parler de leur coming-out, et de fil en aiguille leurs antagonismes complémentaires présentent un certain panorama du militantisme homosexuel. L’éternel débat du droit à la différence opposé au droit à l’indifférence est subtilement évoqué et donne lieu à quelques scènes assez savoureuses. Mais malgré tout, le film d’Andrew Haigh raconte finalement une histoire simple et banale, qu’on pourrait tout aussi bien trouver entre un homme et une femme. Week-end s'avère une façon de décomplexer l’homosexualité pour raconter une histoire d’amour banale et sincère.


Ma note : ***

Week-end (2012) Andrew Haigh
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

D&D 05/05/2012 06:05


Ah ben je me le suis noté celui-là, ils en ont parlé assez favorablement dans les médias genre Libé ou Les Inrocks, je sais plus. Oui, pourquoi pas... 

Neil 07/05/2012 10:38



Les médias ont été assez élogieux concernant le film, et c'est tant mieux car je trouve que c'est une belle petite réussite.



Wilyrah 03/03/2012 18:45


Le cinéma gay prend de l'ampleur et devient de plus en plus présent dirait-on.


Ce film avait l'air plutôt bon, tu confirmes !

Neil 07/03/2012 14:49



On retrouve pas mal de films aux thématiques homos c'est vrai. Maintenant j'aime pas trop parler de "cinéma gay" mais bon...
En tout cas le film est pas mal du tout, à voir.



Haut de page