Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

When you’re strange (2010) Tom DiCillo

par Neil 29 Mai 2010, 09:48 2010's

Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 9 juin 2010
Genre : étoile filante
Durée : 1h30
Scénario : Tom DiCillo
Musique : The Doors
Avec Johnny Depp (Le narrateur), Jim Morrison, Ray Manzarek, John Densmore, Robby Krieger…

Synopsis : À l'origine, il y a Les portes de la perception, le livre d'Aldous Huxley sur son expérience de la mescaline et d'autres drogues hallucinogènes. La citation de William Blake, qui lui a fourni le titre de ce livre, inspira également Jim Morrison et Ray Manzarek pour le nom du groupe qu'ils fondèrent en 1965 à Venice Beach avec John Densmore et Robby Krieger. (Allociné)

Mon avis : Come on baby light my fire

On ne pourrait pas le deviner en le voyant le film, mais When you’re strange est pourtant bien un film de producteurs. Ou plutôt disons que l’idée de faire un documentaire sur Les Doors vient de quelques producteurs bien intentionnés voulant utiliser toutes leurs archives sur le groupe. La bonne idée qu’ils ont eu a été de faire appel à Tom DiCillo pour la mise en scène et à Johnny Depp, grand amateur du groupe, pour la voix off. Le résultat est vraiment saisissant et nous fait revisiter la deuxième moitié des années 1960.

Le film commence par un accident de voiture. Un jeune homme barbu en sort et commence à faire du stop sur ce qu’on imagine être la route 66. C’est en fait l’extrait d’un film expérimental tourné par Jim Morrison quand il faisait des études de cinéma. Ensuite un flash-back nous entraîne aux débuts des années 1960, en 1963 plus exactement : on voit un John Fitzgerald Kennedy souriant devant la caméra dans une décapotable. Johnny Depp nous narre ainsi l’histoire des États-Unis à cette période, puis on apprend comment Jim Morrison a connu Ray Manzarek, puis comment John Densmore et Robby Krieger sont arrivés. L’histoire des Doors peut commencer.

Et tout le reste de When you’re strange va se dérouler de la même façon : tandis qu’on va petit à petit se focaliser sur la légende du groupe, des anecdotes émailleront l’histoire, comme des petites piqûres de rappel. Pour son premier documentaire, Tom DiCillo choisit donc de brosser le portrait d’une icône, l’hypnotique Jim Morrison, emporté dans le vent de l‘Histoire. Car pour DiCillo, évoquer les Doors c’est parler des années 1960 et du mouvement hippie qui a radicalement changé la société. Tous les acteurs de la scène artistiques sont évoqués, de Janis Joplin à Andy Warhol, au fil des péripéties qui vont petit à petit forger la destinée du groupe.

On est ainsi hypnotisé pendant toute la durée du film par l’aura qui émane de Jim Morrison. De sa facétieuse présentation devant la caméra jusqu’à ses déboires éthyliques, When you‘re strange tente d’appréhender toutes les facettes du mythique leader des Doors, qui a peu ou prou pu effacer ses musiciens. Grâce à des images d’archives très bien choisies, Tom DiCillo construit un film très cohérent et sans aucun temps mort. Les aspects sombres du personnage ne sont pas éludés, c’est la construction d’une légende qui intéresse le réalisateur. Et l’auteur d’expliquer comment le public avait besoin d’une icône charismatique et rebelle puis de montrer comment le courant conservateur a pu utiliser cette image pour renverser la tendance au début des années 1970. Les Doors deviennent un symbole, l’image d’une époque passionnante. Porté par une musique et une mise en scène survoltées, When you’re strange fascine et rend un très bel hommage à un groupe de légende.

Ma note : ***

When you’re strange (2010) Tom DiCillo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Eeguab 01/06/2010 20:17


J'aimerais beaucoup le voir car je n'ai guère apprécié The Doors d'Oliver Stone.


Neil 08/06/2010 22:31



Je ne l'ai pas vu. Mais celui-ci est très bon.



Thomas Grascoeur 29/05/2010 12:59


J'avais vu les affiches et j'avais peur que l'hommage ne soit pas à la hauteur du groupe ! si c'est le cas, je vais me faire un plaisir d'aller le voir !


Neil 29/05/2010 16:45



Oui, il est largement à la hauteur. A voir quand il sortira :)



Haut de page