Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Scream 4 (2011) Wes Craven

par Neil 1 Mai 2011, 05:04 En salles

Scream_4.jpg
Fiche technique
Film américain
Date de sortie : 13 avril 2011
Genre : slasher à suites
Durée : 1h50
Scénario : Kevin Williamson
Image : Peter Deming
Musique :Marco Beltrami
Avec Neve Campbell (Sidney Prescott), David Arquette (Dwight Riley), Courtney Cox (Gale Weathers), Rory Culkin (Charlie Walker), Emma Roberts (Jill Kessler), Nico Tortorella (Trevor Sheldon), Hayden Pannettiere (Kirby Reed)…

Synopsis : 10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courte durée.… (allocine)

Mon avis : Du passé faisons table rase

C‘est le moment ma-vie-mon-œuvre point com : je vais vous raconter comment j‘ai abordé Scream 4. Je ne voulais pas y aller trop tôt, ayant vu une file d’attente monstrueuse le premier jour, j’attendais donc que la fièvre tombe. Le jour J, mon cinéma habituel ne le diffusant pas, je prend un chemin de traverse. Et là je me trompe de station de métro : déjà que j’étais pas en avance… Donc, je me dépêche sous un soleil de plomb pour atteindre le cinéma où heureusement il restait quelques places. La salle est petite et dépourvue de climatisation mais je réussis à me faufiler et je suis bien placé. Evidemment, les paquets de popcorn fleurissent et je sue comme un porc mais bon au moins j’ai évité les pubs et le film peut enfin commencer.

Un double meurtre se perpétue à Woodsboro tandis que la ville s‘apprête à célébrer le funeste anniversaire des dix ans des premiers crimes. Sidney Prescott est là pour promouvoir son nouveau livre, et ça tombe juste le week-end de cette commémoration : pas de bol. Elle croise Gale, toujours mariée à Dwight mais pas très heureuse en ce moment : son couple bat de l’aile et elle n’arrive pas à écrire son prochain roman. Sinon, il y a aussi la cousine de Sidney qui est trop fière de dire à ses deux meilleures amies que la star locale est en ville et qu’elle va peut-être pouvoir la rencontrer, elle qui n’a eu de cesse d’en entendre parler sans jamais vraiment la voir en vrai.

La mécanique du slasher fonctionne toujours aussi bien dans Scream 4. Encore plus de meurtres, encore plus de sang qui gicle, encore plus de seins : bienvenue dans le monde merveilleux du film d’horreur. Mais nous avons ici à faire à une parodie donc vous savez quoi : les blondasses filles sont plus bêtes que jamais et les dialogues toujours aussi croustillants. La mécanique du film qui parle du film qui évoque les films ne s’enraille absolument pas : il suffit de voir cette magnifique première scène pour s’en rendre compte. Les personnages principaux sont plus mûrs et une certaine nostalgie pointe le bout de son nez quand on voit les visages légèrement plus marqués de Neve Campbell ou de Courtney Cox.

Ce qui est très marrant avec ce Scream 4, c‘est qu‘il cultive (volontairement) pas mal de contradictions. Il assume parfaitement son rôle de film pour ados exutoire et en même temps se moque ostensiblement de ses personnages et de leurs réactions stupides ou de leur aptitude inépuisable à ne pas tirer de leçons de leurs erreurs. Il met également en avant des personnages du passé tout en les stigmatisant régulièrement comme des ringards dépassés par la nouvelle génération. Le film s’inscrit enfin parfaitement dans la vie des adolescents d’aujourd’hui mais ne se prive pas de se se moquer d'eux à cœur joie. Et c’est un pur plaisir de vieux con que de voir ces jeunes accros à Facebook, Twitter et autre site de streaming se faire prendre à leur propre piège et de voir cette mode des célébrités à deux francs usurpées battue en brèche inexorablement.

Ma note : **

commentaires

Flow 14/05/2011 14:06



Un excellent film mais les seins restent cachés :)



Neil 15/05/2011 21:36



Pfff que des pervers ici lol



Squizzz 03/05/2011 23:15



Ta réflexion sur les seins m'a aussi interloqué ! Et ça se voit que c'est pas ce que tu regardes dans un film, lol, car si y'a de la blondasse bien roulée dans "Scream", Craven va pas aussi loin
qu'un Aja dans "Piranha" par exemple



Neil 04/05/2011 09:47



Oui bon d'accord ici il y en a moins que dans Piranha, enfin je suppose lol. Mais bon il y en a quand même quelques unes, des jeunes filles bien faites de leur personnes ^^



Phil Siné 02/05/2011 15:14


tu trouves vraiment qu'il y a plus de seins dans celui-ci ? hum... ;)


Neil 02/05/2011 21:53



Euh... joker : c'est pas ce que je regarde en premier dans un film !
J'ai bon ? ^^



Wilyrah 02/05/2011 13:40


Scream 4 cultive en effet les contradictions. Malgré ma fiche et plusieurs jours de reflexion, je n'arrive toujours pas à me faire un véritable avis.


Neil 02/05/2011 21:52



C'est marrant ça, et pas banal pour un film grand public : bon point.



Squizzz 01/05/2011 23:02


C'est beau autant de détermination pour voir un film, lol.
Sinon je suis d'accord pour l'aspect contradictoire du film, c'est d'ailleurs ce qui est génial !
Sinon une petite question : ton (plus si) nouveau système de notation est sur combien ?


Neil 02/05/2011 21:50



Oui c'est une partie assez intéressante du film, et qui fait son charme.
Pour mon système de notation, je sens que je vai l'expliquer dans un petit enquart, ce sera plus simple lol



Haut de page