Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous n’avez encore rien vu (2012) Alain Resnais

par Neil 12 Juin 2012, 05:37 2010's

Fiche technique
Film français
Date de sortie : 26 septembre 2012
Genre : fantaisie théâtrale
Durée : 1h55
Scénario : Laurent Herbiet et Alex Reval, d’après l’œuvre de Jean Anouilh
Photographie : Eric Gautier
Musique : Mark Snow
Avec Mathieu Amalric (Lui-même), Sabine Azéma (Elle-même), Pierre Arditi (Lui-même), Anne Consigny (Elle-même), Lambert Wilson (Lui-même), Anny Duperey (Elle-même)…

Synopsis : Après sa mort, Antoine, homme de théâtre, fait convoquer chez lui tous ses amis comédiens ayant joué dans différentes versions de sa pièce Eurydice. Il a enregistré, avant de mourir, une déclaration dans laquelle il leur demande de visionner une captation des répétitions de cette pièce : une jeune troupe lui a en effet demandé l'autorisation de la monter et il a besoin de leur avis... (allocine)

Mon avis : L’amour sans âge et sans frontière

L’attente autour de Vous n’avez encore rien vu s’explique très naturellement. Le dernier film d’Alain Resnais date d’il y a trois ans. Les herbes folles en ont divisé plus d’un mais ce qui est sûr c’est que le réalisateur est un monument du paysage cinématographique français. À bientôt quatre-vingt-dix ans, chacune de ses nouvelles œuvres ne laisse pas indifférent. Il faut dire qu’il innove à chaque fois et a signé de nombreux chef d’œuvres. Ce dernier opus, très librement inspiré de deux pièces de Jean Anouilh, Eurydice et Cher Antoine ou l'amour raté, rentra malheureusement bredouille du 65e Festival de Cannes.

Plusieurs acteurs et actrices reçoivent le même coup de téléphone : leur ami Antoine d’Anthac vient de mourir et souhaite les réunir dans sa demeure. L’homme de théâtre a besoin d’eux de façon posthume, car une jeune troupe est en train de monter son spectacle Eurydice et il a besoin de connaître leur opinion. Chacun et chacune ont en effet incarné à plusieurs moments de leur carrière les personnages de la pièce, et ils se retrouvent donc à regarder sur grand écran ces captations des répétitions. Petit à petit, tout le monde va se prendre au jeu, et reprendre leur rôle comme si le temps n’avait pas passé.

L’amour est éternel : c’est-ce que nous raconte Vous n’avez encore rien vu. Le temps n’existe plus, l’espace n’importe pas, seul compte l’intensité des sentiments et de la passion. Les interprètes n’ont pas d’âge, les personnages de la pièce sont tour à tour interprétés par différents acteurs, leurs répliques se font écho, se répondent. Seul compte le texte de Jean Anouilh, magnifique, et ce qu’il raconte. Une histoire éternelle, celle d’un amour fou, qui traverse le temps et l’espace.

Le mythe d’Orphée et d’Eurydice est sans doute l’un des plus poignants, et le spectateur est emporté dans ce tourbillon d’émotions. La force de la dramaturgie nous prend aux tripes et l’on voyage dans ces divers décors enchantés, tour à tour modernes et classiques, avec une jubilation certaine. L’émotion de Vous n’avez encore rien vu tient à la fois de la force de l’histoire qui nous est racontée et de la façon dont elle nous est narrée. Quand Sabine Azéma et Pierre Arditi interprètent le couple antique, on se souvient forcément des duos qu’ils ont incarné devant la caméra d’Alain Resnais.

Le fait qu’une grande partir du casting soit composé d’interprètes fidèles du réalisateur n’est pas anodin, tout comme l’autre thème principal de Vous n’avez encore rien vu, la mort. À 90 ans, Alain Resnais reste malicieux jusqu’au bout, en mettant pratiquement en scène sa propre mort de façon délicieuse. Il nous envoie surtout un message d’amour et de vie : ce qui importe avant tout ce sont les passions, la jeunesse et l’art. Toujours aussi anticonformiste, le cinéaste est avant tout un homme libre et nous offre une œuvre magnifique, touchante, étonnante : on en redemande.


Ma note : ****

Vous n’avez encore rien vu (2012) Alain Resnais
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

heavenlycreature 01/10/2012 21:31


Hummm... je ne suis pas aussi enthousiaste... je l'ai trouvé techniquement plein de bonnes idées mais je me suis quand même assez ennuyé... j'avais vraiment préféré Coeurs et les Herbes folles,
ses deux précédents...

Neil 01/10/2012 22:22



C'est drôle moi je n'avais pas du tout été emballé par Les herbes folles à l'époque. Il faudrait peut-être que je le revoie...



Chris 22/06/2012 22:29


Absolument d'accord avec toi, j'ai adoré (et je dois faire la critique un de ces jours).

Neil 23/06/2012 22:38



Ah cool, un autre défenseur du film : je le trouve magnifique :)



Haut de page