Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeux dangereux (1942) Ernst Lubitsch

par Neil 9 Janvier 2015, 06:24 1940's

Jeux_Dangereux.jpgFiche technique
Film américain
Titre original : To be or not to be
Genre : dénonciation en mode comique
Durée : 1h30
Scénario : Melchior Lengyel, Ernst Lubitsch et Edwin Justus Mayer

Image : Rudolph Maté
Musique : Werner R. Heymann
Avec Carole Lombard (Maria Tura), Jack Benny (Joseph Tura), Robert Stack (Le lieutenant Sobinsky), Stanley Ridges (Le professeur Siletzsky), Félix Bressart (Greenberg)…

Synopsis : durant la Deuxième Guerre mondiale, entre Varsovie et Londres, une troupe de comédiens parvient à déjouer un plan de la Gestapo. (allocine)

Mon avis : …that is the question

Rares sont les films de cette époque évoquant le nazisme pendant la seconde guerre mondiale. À ma connaissance, To be or not to be (vive les traducteurs) n’est que le deuxième, après l’immense Dictateur de Charlie Chaplin. Et comme par hasard, les deux films adopte l’humour pour faire passer leur message. D’où le dilemme du "peut-on rire de tout" en particulier du plus tragique ? La réponse de Chaplin et Lubitsch est sans équivoque : on peut se moquer de tout, et même surtout du pire. C’est le talent qui fera sans doute passer la pilule, même si les deux films ont eu maille à partir avec la critique de l’époque.

Des acteurs de théâtre répètent en 1939 et à Varsovie une pièce comique mettant en scène le führer lui même. Comme par hasard, la pièce ne sera jamais à l’affiche car censurée. En parallèle, les acteurs du théâtre, mariés à la ville, interprètent sur scène Hamlet. L’épouse, éprise d’un jeune lieutenant, inventera un stratagème pour retrouver son fougueux amant : au début du célèbre monologue débutant par "to be or no to be" (d’où le titre du film) il va la retrouver en coulisses. Forcément ça va déconcentrer le mari sur scène, et ça sera plus tard le moyen pour les deux amants de se retrouver en pleine guerre mondiale.

Ce n’est que le début de l’intrigue de
To be or not to be, qui est compliquée à souhait et pour notre plus grand plaisir. Les dialogues sont comme toujours chez Lubitsch irrésistible, un vrai travail d’orfèvre. Dès le début la farce est affichée et les similitude entre fiction et réalité abondent : ainsi de nombreuses répliques de la pièce répétée par les acteurs au début du film vont se retrouver dans la vie réelle prononcée par des officiers nazis. Subtile manière de nous montrer que les plus ridicules ne sont pas forcément ceux qu’on croit…

Mais l’intrigue romanesque de To be or not to be n’est cependant pas mise de côté pour autant, on se croirait quelquefois dans un vaudeville de qualité avec ses maris trompés et autre rebondissements du scénario. Les acteurs s’en donnent à cœur joie et forment une troupe très homogène. Carole Lombard trouve ici un de ses plus beaux rôles (son dernier, soit dit en passant), elle y est pétillante et mutine, charmante. Ne boudons pas notre plaisir et revoyons encore cette petite perle qui prend le seul parti valable sur un sujet aussi dramatique : celui d’en rire pour ne pas en pleurer.

Ma note : ****

Jeux dangereux (1942) Ernst Lubitsch

commentaires

jade 11/01/2008 22:10

C'est drôle, pétillant, plein de rebondissements inattendus, les dialogues sont un vrai régal, les acteurs excellents.Un petit bonheur, ce film !

Neil 12/01/2008 11:39

Comme souvent chez Lubitsch ! :)

Haut de page