Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et pour quelques dollars de plus (1965) Sergio Leone

par Neil 14 Juin 2015, 05:08 1960's

Fiche technique
Film italien, espagnol, allemand
Titre original : Per qualche dollari di piu
Genre : duels de chasseurs de primes
Durée : 2h10
Scénario : Sergio Leone, Luciano Vincenzoni et Fulvio Morsella

Image : Massimo Dallamano
Musique : Ennio Morricone

Avec Clint Eastwood (Le manchot), Gian Maria Volonte (L’indien), Lee Van Cleef (Le colonel), Luigi Pistilli (Groce), Klaus Kinski (Wild), Mara Krupp (Mary)…


Synopsis : le colonel Douglas Mortimer collabore avec un chasseur de primes surnommé L'« Etranger ». Tous les deux souhaitent capturer Indio, un tueur fou, qui sème la terreur autour de lui. Ce dernier et ses hommes sont sur le point de piller la banque d'El Paso. (allocine)

Mon avis : règlements de comptes à El Paso

Avec la trilogie des dollars, Sergio Leone a créé un genre et a ouvert la voie à bon nombre de productions dont la qualité ne fut pas systématiquement au rendez-vous. Et pour quelques dollars de plus est le deuxième volet de cette trilogie. Moins efficace que Pour une poignée de dollars, moins profond que Le bon, la brute et le truand, le film souffre d’un manque de rythme et d’un scénario pas très conséquent.

C’est vrai que ce qui a de bien avec les films de Leone c’est qu’on est sûr de passer un bon moment sans avoir besoin de réfléchir. Les scènes de violence immédiate s’enchaînent avec les vengeances et autres duels au soleil pour notre plus grand plaisir. Dans Et pour quelques dollars de plus, le scénario se résume à deux chasseurs de primes qui essayent de capturer un bandit qui s’apprête à effectuer un braquage. Sur deux heures c’est un peu léger… d’où les rebondissements et autres ficelles un peu faciles qui plombent souvent le film.


Les fondamentaux du western spaghetti sont heureusement au rendez vous dans Et pour quelques dollars de plus : la musique d’Ennio Morricone, les gros plans sur les yeux et les visages, les duels qui n’en finissent pas, les répliques qui fusent… on a affaire à du bon avec Sergio Leone. Mais à regarder la trilogie de plus près, on a l’impression qu’il a du mal avec ce deuxième opus à renouveler la fraîcheur du premier. On s’ennuie presque à suivre des retournements de situations tellement évidents qu’ils ne nous touchent même pas.

Le flash-back sur l’histoire du colonel (Lee Van Cleef génial en bonhomme droit dans ses bottes) est mal exploité et arrive comme un cheveu sur la soupe. Par contre la complicité qui unit le manchot (ah… Clint Eastwood et son légendaire poncho…) avec le colonel fonctionne très bien et apporte une dose d’humour qui allège un peu le tout. Le rôle du « bad guy » échoit impeccablement à Gian Maria Volonte qui s’offre pour compères des seconds rôles de luxe comme Luigi Pistilli et Klaus Kinski. Tout ça nous donne Et pour quelques dollars de plus, soit un western de qualité mais parfois un peu trop mou du genou pour être totalement jouissif.


Ma note : **

Et pour quelques dollars de plus (1965) Sergio Leone

commentaires

Gaffeur 27/08/2016 23:37

Mon épisode préféré de la trilogie, rythme, méchant charismatique, scènes cultes (les mecs qui comptent le temps que mettent les gardes pour contourner la banque, le duel final, le dernier tué par Eastwood...) musique plus réussie que pour le premier (c'est bête mais le premier je l'aime moyennement).

Tietie007 15/11/2008 13:23

Leone a révolutionné le western !

Benoît 08/04/2007 23:37

Ah?
Je n'ai pas vu le premier opus de cette trilogie mais je sentais que cette oeuvre-ci était un bon préambule à l'oeuvre formidable que sera Le bon, la brute et le truand (l'un de mes films préférés). Quoi qu'il en soit, Eastwood, Van Cleef, Kinski + Leone + Morricone = Je suis très content du résultat :p

Neil 09/04/2007 09:55

Oui c'est vrai que c'est du bon vieux casting qui fait du bien ! :-)

Haut de page