Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stretch (2010) Charles de Meaux

par Neil 10 Janvier 2011, 06:28 2010's

Stretch.jpg
Fiche technique
Film français
Date de sortie : 12 janvier 2011
Genre : destin de jockey
Durée : 1h30
Scénario : Charles de Meaux et Douglas Coupland
Directeur de la photographie : Gustavo habda
Musique : Devendra Banhart
Avec Nicolas Cazalé (Christophe), Fan Bing Bing (Pansy), Nicolas Duvauchelle (Thierry), David Carradine (Monteiro), Cédric Segeon (Cédric), John Aryananda (Big John)…

Synopsis : Christophe est un jeune jockey parisien pétri d’ambition et d’illusions. Mis à pied après avoir été contrôlé positif à l’issue d’une course, il choisit de s’expatrier en Asie, à Macao. Rapidement, son statut change. Les victoires en course se succèdent, lui amenant argent facile et conquêtes féminines. (allocine)

Mon avis : Et moi je vis ma vie à pile ou face. Indifféremment.

Producteur de projets cinématographiques  à la frontière de l’art contemporain, Charles de Meaux a notamment produit tous les films du thaïlandais Apichatpong Weerasethakul. Gageons donc que la récente palme d’or d’Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures a dû peser dans la balance lorsqu’il s’est agit de trouver un distributeur pour Stretch. Ce film au petit budget tient manifestement à cœur au réalisateur, qui s’est investit longtemps dans le projet. Décidé à porter à l’écran cette histoire se déroulant dans le milieu hippique, il a su convaincre des noms internationaux, non seulement français mais aussi chinois et américains.

Bien décidé à réussir en tant que jockey professionnel, Christophe s‘entraîne dur tous les jours pour pouvoir enfin percer dans le métier. Entrainé par Thierry, il commence à gagner quelques courses et à se faire un nom sur les hippodromes quand il se fait prendre pour absorption de substance illicite. Grillé sur le territoire national, il décide de se faire discret un temps et part tenter sa chance à Macao. Armé d’un seul nom dans son carnet d’adresses, il fait profil bas et recommence les entraînements laborieux. Tout ce travail finit par payer puisqu’il réussit à remporter pas mal de courses et attirent les convoitises de pas mal de managers qui veulent le prendre dans leur écurie.

Divisé en deux parties, l‘une en France et l‘autre à Macao, Stretch est une classique histoire de destin brisé qui rebondit. La facture est honnête, une belle photographie baigne le film et l’originalité du milieu dans lequel se passe l’action est assez divertissant. Tout ça reste cependant bien vite insuffisant : le film s’avère bien vite ennuyeux et ne réussit pas vraiment à capter le spectateur. Le manque de rythme saute aux yeux et la pourtant courte durée du film n’est pas flagrante tant les moments de flottements se succèdent. L’absence d’enjeu devient flagrante, alors que le destin du personnage principal pourrait être plus intelligemment exploité. Seulement, son manque d’épaisseur nuit terriblement à une histoire qui en devient banale.

Beaucoup de défauts plombent Stretch. Tout d’abord ces moments de narration en voix off qui émaillent le film n’apportent rien et surlignent inutilement le récit. Au lieu de profiter de l’instrument cinématographique, ces retranscriptions de textos échangés ou de messages sur des répondeurs apportent une temporalité qui casse le mécanisme du film. Et il faut avouer que le casting est franchement faible. Tous les acteurs jouent faux et n’arrivent pas à convaincre ni à donner corps à leurs personnages. Du coup on navigue un peu mollement entre tous ces personnages et on n’arrive pas vraiment à s’intéresser à ces histoires. Pourtant la mise en scène est honnête : du coup on a un peu l’impression d’assister à un gâchis dommageable.

Ma note : *

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

fandecine 19/01/2011 20:26


Désolé mais moi je trouve ce film très beau. Une histoire prenante mais pas que ça. Les acteurs sont très exceptionnels surtout les Chinois. Ils ne sont jamais caricaturaux. Les images sont
incroyables, le rythme prenant et je n'ai jamais eu autant l'impression de vivre avec le héros. La représentation de cette violence qui est partout est très réussie. Et Macao cest fascinant. Bravo
!


Neil 19/01/2011 21:48



Ah mais je peux tout à fait comprendre. Je n'ai personnellement pas été touché ni par l'histoire, ni par les personnages, ni par les acteurs. Mais c'est un film bien fait donc pourquoi pas...



Haut de page